Emploi, Peps, Zen

Adoptez-vous LA bonne posture en entretien ? (Entre passif et agressif)

Ce n’est pas un secret.

Vous devez avoir la niak dans votre recherche d’emploi.

Vous devez vous secouer et vous montrer sous meilleur jour.

Et pour faire ça on peut facilement tomber du côté agressif (le côté obscur de la force).

Puis d’un autre côté être trop serviable et gentil pour attendre un entretien qui arriverait par chance n’est pas la meilleure stratégie.

Sans ambition, aucune réussite possible…

Sauf si votre ambition est très faible mais vous ne seriez pas sur ce blog !

Vous l’avez peut être déjà entendu ?

“Sois plus agressif dans ta recherche d’emploi. Montres que t’es le meilleur.”

Ou alors on vous a dit l’inverse ?

“Redescends d’un étage tu n’es pas le centre du monde.”

Mettez vous à l’aise, c’est un problème que vous êtes nombreux à rencontrer.

Et c’est normal, en tant que junior vous avez compris que beaucoup de choses reposent sur votre capacité à vous vendre.

Mais au passage certains ont confondu humilité et passivité. Oups.

D’autres ont confondu confiance en soi et agressivité. Oups.

Mais alors où se positionner ..?

Votre approche de la recherche d’emploi est déterminante pour votre conquête du job de vos rêves.

.

.

Le futur employeur veut voir dans votre attitude ce qu’il veut voir de vous dans le job à pourvoir.

Et ils veulent voir des gens avec de l’assertivité.

Pas des gens passifs ni des gens agressifs.

Ça tombe bien, l’assertivité ça veut dire que vous êtes ni passif, ni agressif.

C’est la capacité de communiquer efficacement ce que vous souhaitez en respect de vos valeurs et des autres.

Vous le savez, il y a une grande différence entre vous vanter et mettre en avant vos qualifications pour vous vendre.

Souvenez vous du commercial trop agressif.

Vous a-t-il convaincu ou agacé ?

Il y a de fortes chances que ça vous ai refroidit et que soyez aller voir ailleurs parce que vous n’avez eu aucune confiance en lui.

Comme le présente Eric Schuler dans son livre S’affirmer au quotidien, être assertif c’est être « ni paillasson, ni hérisson ».

Vous l’avez compris… une telle communication est un outil précieux en entretien de recrutement (et pour toute votre vie pro comme personnelle) !

Le recruteur pourra percevoir que vous êtes authentique dans vos propos mais que vous pouvez également tenir vos positions, sans laisser l’autre vous écraser.

C’est aussi une forme de maturité et d’intelligence émotionnelle.

Alors où est le centre de la balance ?

Les agressifs recherchent une situation où il sont gagnants et l’autre perdant.

Les passifs sont prêts à accepter d’être perdant et l’autre gagnant. Tant que ça marche…

Les assertifs recherchent une situation gagnant-gagnant et c’est comme ça qu’ils voient la vie.

Dale Carnegie a étudié cette compétence chez les personnes à succès et il a ressorti 3 identités du profil assertif :

1. Voir les choses du point de vue de l’autre et essayer de se mettre à sa place. L’idée est de mieux comprendre sa cible et son besoin pour mieux vous vendre.

2. Dévoiler une attitude amicale tout en gardant un comportement professionnel, d’une personne sérieuse et déterminée.

3. Montrer de l’intérêt et du respect pour ce que dis et pense l’autre en approuvant et en questionnant.

.

.

Merci Monsieur Dale Carnegie mais nous allons aller plus loin avec quelques basiques de l’assertivité :

1. Ne jamais basculer dans l’arrogance

Les gens assertif réussissent sans avoir à rabaisser les autres. Faire le dur et être arrogant n’est pas et n’a jamais été une caractéristique des gens qui réussissent. La meilleure posture est celle de l’écoute afin de mieux répondre.

2. Vos actions parlent pour vous

Soyez sereins vous avez accomplis pleins de choses et vous appris de toutes ces situations. Vos actions ont produits des résultats et c’est ça qui compte. Soyez honnête et restez modeste !

Si vous avez besoin d’impressionner les gens demandez-vous quelles en sont les raisons et voyez comment changer ce comportement.

3. Les autres parlent pour vous

Vous pensez être un créatif ou un leader. Mais avez-vous déjà écouté l’avis des autres. Vous pouvez leur demander directement ce qu’ils pensent de vous dans tel situation ou écouter ce qu’ils disent de vous quand ils parlent aux autres.

Tous retour est bon pour vous faire grandir. Et oui, même si ça fait mal…

4. Travaillez d’abord pour obtenir ensuite

C’est en faisant qu’on apprend. Retenez que toute action entraine des résultats et que sans action vous n’obtiendrez aucun résultat.

Alors agissez dans une direction et si ce n’est pas le chemin le plus court vous aurez au moins avancé et appris des choses importantes au passage.

5. Le passé est le passé

Vous avez redoublé ? Vous avez échoué dans une matière et on va a dit que vous serez jamais fait pour tel domaine ? Vous n’avez pas confirmé votre période d’essai ?

On s’en fiche franchement ! L’important c’est ce que vous voulez faire maintenant et ce que vous avez appris de ces expériences. Sans échec vous ne connaitrez jamais de réussite.

6. Regardez dans les yeux

Je vais pas m’étaler ici mais c’est important de le rappeler. Entrainez vous devant le miroir à vous parler dans les yeux.

Faites le défi de Tim Ferris : pendant une semaine forcez-vous à regarder les gens plus longuement dans les yeux. Sans trop d’insistance au risque de passer pour un psychopathe.

7. Attention au language corporel

Les recruteurs prêtent une attention importante à votre gestuelle lorsque vous vous exprimez. Mêlez-vous le geste à la parole ? Vous grattez-vous le nez ou une oreille ?

Votre poignée de main doit être franche, vous devez vous tenir assis bien droit (pas avachi ni envahissant sur la table). Bref… retenez qu’il faut une attitude gestuelle ouverte et respectueuse.

8. Utilisez des noms

Dites régulièrement le nom de la personne à qui vous vous adresser au fil de la discussion (sans être insistant attention). Ça implique votre interlocuteur. Ça vous donne du “pouvoir” dans la discussion.

Et ça peut vous sembler inutile à dire mais croyez moi c’est primordial : vous devez impérativement apprendre à dire qui vous êtes et à vous annoncer au téléphone ou dès que vous rencontrez quelqu’un. Je suis … Je m’appelle …

9. Soyez clair

Articulez et soyez sûr de vos mots. Pas la peine de bafouiller même si le recruteur vous titille pour vous déstabiliser. Soyez fier de vous et montrer le dans votre voix. D’où l’importance de se préparer à l’avance pour avoir un discours clair, qui ne part pas dans tous les sens.

10. Croyez en vous et agissez comme tel

Pourquoi perdre votre temps à chercher un travail qui vous plait si vous croyez même pas en vous ?

Autant ne pas vous casser la tête et prendre un petit job alimentaire alors ? Voilà c’est dit

Croyez en vous ! Vous méritez un bon job et vous avez tous les moyens d’y arriver alors agissez comme tel !

.

.

Le secret c’est la PRE-PA-RA-TION

Lors de l’entretien, le manager ou le recruteur n’attend pas de vous que vous dominiez la conversation pour faire croire que vous êtes un leader.

Il n’attend pas non plus que vous soyez trop gentil pour prouver que vous êtes quelqu’un de respectueux.

Il veut voir quelqu’un d’assertif.

Le meilleur moyen de bien doser votre discours c’est tout simplement de vous préparer à l’avance.

Je veux réussir mon entretien d'embauche !

.

Découvrez en plus en cliquant sur le lien ci-dessus et vous connaitrez les secrets pour réussir un entretien d’embauche !

En quelques points :

  • Prenez le temps de faire vos recherches sur l’entreprise et ce qui fait que vous êtes la bonne personne pour le job.
  • Identifiez et préparez à l’avance, en lien avec l’annonce, les expériences et situations qui prouvent que vous êtes la bonne personne pour le job.
  • Montrer que vous avez surmonté des difficultés et comment vous avez pris les choses en main, les solutions que vous avez misent en place.
  • Préparez vous aux questions classiques et enregistrez vous pour identifier vos points d’améliorations.
  • Repérez les points sur lesquels vous pensez ne pas être le meilleur pour l’entreprise et préparez vos réponses.

Si vous êtes convaincu que vous méritez ce job et que vos compétences et savoir-être sont en phase avec l’entreprise alors tout est gagné !

Il y a de grandes chances que l’entreprise soit elle aussi convaincue

Alors ?

Pensez-vous pouvoir améliorer votre posture et devenir le roi de l’assertivité ?

.

2 thoughts on “Adoptez-vous LA bonne posture en entretien ? (Entre passif et agressif)

  1. Tu as très bien choisi le sujet car je crois que c’est une question que se pose vraiment les jeunes qui ne connaissnt pas encore le monde de l’entreprise et l’épreuve des entretiens d’embauche ou d’écoles.
    Respectez-vous et l’entreprise vous respectera !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *