Non classé

La communication du futur selon Elon Musk

Elon Musk est dingue !

Il peut imaginer des choses que peu d’esprits ont le potentiel ET il peut concrétiser son imagination comme très peu d’entrepreneurs en ont la capacité.

Un cocktail pour une réussite stratosphérique !

Il répond à des problématiques qui ne sont plus que sociétales, elles sont une réponse à l’humanité et la planète Terre.

Sa mission dépasse la réalité et c’est aujourd’hui une somme de projets fous.

On ne le présente plus Elon mais voici le palmarès :

PayPal, Tesla Motors, SpaceX, SolarCity et désormais Neuralink qui est au centre de l’article.

Lisez sa biographie, elle est brillante et motivante ! http://amzn.to/2yjl5P0

Son projet Neuralink dépasse très largement les autres par son audace et les défis techniques qu’il compte relever. 

(Ce n’est un pas un sujet habituel sur le blog mais le sujet est passionnant et peut vous donner une vision de l’avenir)

 

On ne sait que peu de choses aujourd’hui sur Neuralink.

Cette start up créée in 2016 a pour objectif de fusionner les intelligences humaines et artificielles.

Il existe aujourd’hui un article de dératé sur le sujet, j’ai pris un samedi entier à le lire !

C’est long et très complexe, je suis passé à côté de plein de concepts et pourtant je pense que nos enfants maitriseront ces domaines dans le monde où vous et moi serons vieux.

Voici cet article – en anglais  https://waitbutwhy.com/2017/04/neuralink.html

 

 

Le journaliste Tim Urban est un habitué d’Elon Musk et connait tout de ses projets.

Ce projet particulier est très difficile à cerne, il nécessite une forte compréhension :

  • de l’évolution de la vie sur terre de l’organisme unicellulaire à l’homme moderne,
  • de l’évolution de la communication depuis la nuit des temps,
  • du cerveau et des neurones,
  • de l’intelligence artificielle qui en est à ces balbutiements

Au début des temps, les cerveaux étaient isolés, c’est-à-dire qu’ils n’avaient pas développé de moyens de communiquer.

Puis l’homme invente le langage, l’écriture, plus tard les téléphones, l’internet.

Et ça nous projette dans l’ère de la communication indirecte.

Indirecte parce que un vecteur est nécessaire pour échanger  des informations, images et sons.

WHAT ?!

Oui bien prenons un exemple :

Je pense mon concept, mon idée et décide de vous la communiquer sans parler, je transmets l’information à votre cerveau qui la reçoit à l’état brute.

Ça permet de partager vos pensées exactes et nos visions.

Elon admet que c’est très difficile à concevoir aujourd’hui pour nous.

 

 

Ça prédit un impact énorme dans le rythme d’innovation qui nous attend, la rapidité avec laquelle la science pourra avancer, le savoir se propager pour tout le monde.

Car c’est bien du partage de la connaissance qu’il est question en fond.

Elon assure que pour communiquer il faudra le vouloir, donc à priori je vous rassure on ne pourra pas lire dans vos pensées si vous ne le souhaitez pas.

On sera des sortes de super héros digitaux.

Ce sera comme avoir son téléphone et Google dans sa tête : je pense une question, j’obtiens la réponse instantanément.

Flippant ou excitant ?

“Je pense que dans environ huit à dix années cela sera utilisable par les personnes sans maladies” dévoile Elon à Tim Urban.

Le plan est de d’abord créer des interfaces cerveaux-machines pour soigner les blessures d’ordre cérébrales (traumatismes et lésions liés au cancer, Alzheimer et autres). Cela en reprenant les technologies existantes dans la médecine.

A la manière de Tesla rendre la technologie bien plus performante dans un premier temps et ensuite rendre la technologie accessible en masse.

Cette première étape servira à perfectionner la technologie avant de passer à l’étape suivante :

La communication entre machine et homme.

 

 

Pour avancer vers la fin de la longue démonstration de Tim Urban, on sait que le plan d’Elon Musk fait face à certains défis de taille.

Le premier est de supposer que l’efficacité des bandes passantes intégrées à notre cerveau pour traiter la technologie soient sans risque (non envahissante) et donc compatibles à notre organisme.

L’objectif de dix ans dépend aussi d’un nombre de facteurs.

Il dépend lourdement de l’approbation réglementaire et comment le travail avancera sur les personnes handicapées.

Une question éthique s’impose. 

Ah ! Tout ça est extrêmement stimulant et laisse entrevoir que le monde que nous connaissons sera totalement différent d’ici quelques décennies.

Il est de notre responsabilité d’offrir le meilleur choix possible pour les générations futures.

Mélangeons enthousiasme, ambition ET sécurité.

 

Faisons confiance à Elon Musk dont les intentions bienveillantes n’ont pas pour finalité l’argent.

Son ambition est la réalisation de projets a priori impossible pour l’humanité.

D‘ailleurs Elon Musk craint les potentiels dangers de l’intelligence artificielle.

C’est en raison pourquoi il veut prendre le sujet en main.

Je vous partage ci-dessous la formule Neuralink pour en avoir la vision globale.

Voilà 

C’était un petit aperçu sur l’avenir.

Soyez ouvert au changement et visionnaire.

 

Comme d’habitude je vous souhaite une chose, ou plutôt deux : Agir et Grandir.

L’endroit d’où vous venez n’a aucune importance. Tout ce qui importe est où vous allez – Brian Tracy

Je vous remercie pour votre soutien. Partagez-moi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *