Objectif 1er emploi

5 choses étonnantes que l’on n’apprend pas dans les études

Vous y avez cru.

On vous y a fait croire.

Mais Rome ne s’est pas faite en un jour.

Vous avez fait tout ce qu’il faut pour terminer vos études à grands coups de devoirs à accomplir.

Vous avez mémorisé une quantité folle de connaissances et avez obtenu un diplôme bien mérité.

Mérité, je l’espère en tout cas, hein ?

Mais nos super diplômes, symboles de réussite, nous préparent-ils vraiment à entrer dans le monde du travail ?

Malheureusement, l’université ou l’école classique n’offre pas de savoir sur :

  • la réussite du premier emploi
  • l’obtention d’une promotion
  • le travail avec un patron difficile
  • les tribulations de la vie au bureau ou sur le terrain
  • le relationnel

C’est à peine si nos années d’études nous ont vraiment enseigné comment jongler avec de nombreux projets, gérer notre temps et utiliser le Pack Office.

Nous devons l’admettre.

Arriver dans la vie active réserve beaucoup plus de surprises que l’on pense.

Comme je ne suis pas votre père ou votre mère vous avez le droit de me croire 

Cet article n’a pas dans l’idée de critiquer l’école mais de vous donner des clés pour mieux vous préparer à ce qui vous attend.

Leçon n°2 de “L’art de la guerre” de Sun TZU : Connaitre son environnement

Pour toutes ces raisons voici 5 choses que l’on n’apprend pas dans les études.

Ce sont les choses qui influenceront votre réussite dans votre emploi et la suite.

Je vous donne ici les réponses que j’ai trouvées avec mon premier emploi et celui de mes amis.

 

1. Travailler avec les autres

 

Bien sûr, j’en doute pas.

Vous avez eu des projets de groupe par dizaines et avez rencontré un bon nombre de personnalités différentes.

Et oui, l’union fait la force.

Mais travailler en équipe n’est pas toujours une sinécure si l’on en croit l’article de Monster

Il faut savoir composer avec le choc des égos ou des ambitions, les oppositions de styles et de caractères, les intérêts contradictoires, bref la nature humaine.

Et bien ça s’apprend de travailler avec les autres, que ce soit en binôme ou en équipe.

Savoir donner son avis et être à l’écoute demande un subtil dosage qui dépend en grande partie de la place que vous avez dans le projet.

C’est pour ça qu’on parle d’intelligence relationnelle.

Parce que c’est subtil et ça s’acquière avec l’expérience.

Définissez bien votre rôle.

Il vous restera à déterminer quelle est la mission et quel est l’objectif sur le quel il faut trouver les idées qui nous rassemblent.

On ne commence pas une réunion sur les points de désaccord.

La règle à retenir :

Être positif et constructif !

Avoir une personnalité sympathique est très recherché.

 

2. La compétition

 

Nous savons peu de la compétition. Des coups bas.

A part si vous avez fait du sport en compétition et avez eu dans vos études à passer des concours.

On a tous eu le camarade qui nous fait des coups bas mais en entreprise il est essentiel de préserver son bien-être.

C’est quand même l’endroit où vous allez passer 5 jours par semaine.

5 jours à vous y épanouir si possible !

Ça peut aller des bruits de couloirs jusqu’au sabotage, d’un voisin de bureau qui manque de bienveillance jusqu’aux jeux de pouvoir pour être sur un projet intéressant.

L’enjeu ici est d’apprendre à gérer les coups bas avec recul et apprendre à gérer vos émotions intelligemment.

Voyez tout ça comme un challenge.

Dans la vie les hauts et les bas vous aident à avancer plus vite !

Enfin les problèmes que vous rencontrerez dans ce domaine ne sont pas permanents.

Même si c’est l’impression que vous en avez, il s’agit d’une impression.

Et puis les problèmes ça évolue, ça change, ça disparaît.

La vitesse à laquelle ils disparaissent dépend de votre réponse. Cela dépend de vos actions.

Répondez à cette question : comment je peux influencer ou améliorer la situation ?

Vous verrez les choses différemment.

Le conseil :

Apprenez à bien repérer qui sont vos alliés dans l’entreprise. Sans oublier qu’il n’y a qu’en faisant au mieux votre travail que vous gagnerez.

 

3. Les responsabilités

 

Dans l’entreprise, contrairement à vos études, vous ne pourrez pas reculer ou botter en touche.

Sauf si vous ne tenez pas à votre travail.

Mais là le problème est différent.

Vous serez seul face à vos actions et vos décisions. C’est sur vous que ça retombera.

Chaque action vous rendra responsable du résultat.

Et si vos actions ne sont pas les bonnes alors ce n’est pas qu’une simple mauvaise note que vous aurez.

Prendre des responsabilités, c’est s’engager, choisir, décider… et ça fait souvent peur.

Au point que l’on préfère se laisser porter par les autres ou remettre à demain.

Pourtant ce sont bien les responsabilités, grandes ou petites, qui nous font avancer dans la vie (voir l’article du blog Réussirmavie).

Si vous aimez ce que vous faites et que vous avez la motivation alors vous aimerez avoir des responsabilités.

Pourquoi ?

Parce que c’est quand vous savez pourquoi vous faites les choses que vous n’avez plus peur des responsabilités.

Alors voici une question que je vous pose :

Comment vous préparer à être autonome et responsable à 100% de ce que vous faites ?

Commencez par vous engager dans une association, dans un groupe de travail dans les études, dans un sport ou bien l’organisation d’une soirée.

Tout est bon à prendre comme expérience et en connaissance de soi.

Il est important de savoir qui vous êtes dans ce type de situations et comment valoriser ces expériences dans vos futurs entretiens d’embauche.

Que faites-vous pour vous préparer ?

 

4. Présenter

 

On se trompe beaucoup dans ce domaine.

Souvent, les gens croient savoir le faire.

Alors c’est vrai.

Plus vous avez pratiqué les présentations dans vos études et plus vous serez à l’aise dans cet exercice.

Que vous le vouliez ou non vous y passerez à un moment.

Que vous deviez faire la présentation à un groupe projet ou plus simplement présenter l’avancée de votre travail à votre manager, il existe différents types de présentations avec différents enjeux.

Vous devrez apprendre à présenter une idée, à l’expliquer.

Mais ce serait trop facile, vous devrez en même temps esquiver les questions, les interruptions et les oppositions.

Le tout en gardant l’oeil sur le temps, en gardant votre coolitude et en étant capable de reprendre où vous vous êtes arrêtés sans perdre votre énergie.

Un seul remède : la préparation !

 

5. Recevoir des feedback

 

Faire de l’à-peu-près n’intéressera pas votre employeur.

Chaque fois que vous viserez à côté, vous devrez écouter le retour d’information que l’on vous donne.

Comprendre ce qu’il signifie vraiment.

Faire constamment l’effort de faire mieux la prochaine fois.

Si on vous en laisse la chance !

En toute situation et chaque fois que vous serez dans l’action vous recevrez des feedback, des retours d’expériences.

Par contre, si vous faites bien votre travail ce n’est pas certain qu’on vous le dise spontanément.

Les feedback vous servent à avoir en votre possession :

  • de nouvelles informations
  • des avis
  • des conseils
  • des suggestions
  • des critiques

Mais tout ça va vous aider à agir différemment par la suite et être meilleur.

Pour en savoir beaucoup plus sur ce sujet voici mon article Comment utiliser les feedback à votre avantage ?

 

Comment vous améliorer sur ces différents domaines et intégrer au mieux l’entreprise, commence dès maintenant et c’est le sujet de ce blog.

Vous trouverez ici beaucoup d’articles pour réussir votre arrivée sur le marché de l’emploi dans les meilleures conditions.

Alors retenez tout ce que vous pouvez et je suis à votre écoute si vous avez des idées de sujets.

Au-delà de “réussir” c’est surtout être BIEN dans votre travail qui compte.

C’est à cette condition que vous donnerez l’énergie nécessaire pour vous y épanouir.

 

 

Comme d’habitude je vous souhaite une chose, ou plutôt deux : Agir et Grandir.

L’endroit d’où vous venez n’a aucune importance. Tout ce qui importe est où vous allez – Brian Tracy

Je vous remercie pour votre soutien. Partagez-moi 🙂

2 thoughts on “5 choses étonnantes que l’on n’apprend pas dans les études

  1. Hello,
    ça me fait penser au livre d’Olivier Roland “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études”. Il y a beaucoup a apprendre en dehors de l’école et certains ne sont pas du tout prêt pour quitter l’école. En sortir c’est se rendre compte que les règles du jeu sont pas les même et que peut se prendre des claques.

  2. La question des feed-back est vraiment centrale. On est vraiment pas préparé à les recevoir et on devrait apprendre ça parce que c’est la base pour progresser et même tout simplement être heureux, ne pas être égocentrique.
    Profitez à fond des stages et alternances 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *